Actualités de la Fédération du Parti Socialiste Gersois

François Hollande : « ce plan n’est pas acceptable et il ne sera pas accepté »

Le président de la République est revenu samedi, lors de son intervention du 14 juillet, sur les fermetures d’usines et les 8000 suppressions d’emplois annoncées par PSA.

François Hollande a tenu à indiquer que ce plan était en l’état « inacceptable », qu’il devait être renégocié et a indiqué que ces licenciements n’étaient pas dus, comme l’affirme la direction de PSA, au coût du travail en France mais bien à des erreurs stratégiques de l’entreprise automobile. Pour le président de la République, les solutions sont actuellement à trouver du côté de l’expertise et de la concertation ; il souhaite également mettre en place un plan stratégique pour l’ensemble de l’industrie automobile française.

Le chef de l’Etat s’est dit préoccupé avant tout par la situation des salariés du site d’Aulnay : « il faut engager une concertation pour qu’il n’y ait aucun licenciement sec chez Peugeot ».  Par ailleurs, François Hollande a indiqué qu’ « une solution serait proposée pour chaque salarié ».

Pour retrouver l’ensemble du dossier PSA, cliquez sur le lien ci-dessous :
PSA : Le gouvernement mobilisé

[iframe frameborder= »0″ width= »640″ height= »362″ src= »http://api.dmcloud.net/player/embed/4e7343f894a6f677b10006b4/50015b09947399130e000930/a498979615fd44a3bc44549e8e270547?exported=1″ ]