Actualités de la Fédération du Parti Socialiste Gersois

Harlem Désir appelle «toute la gauche à jouer la réussite de l’action du président de la République»

Sur BFMTV, Harlem Désir a réaffirmé ce matin avec force la nécessité de l’union de toute la gauche pour favoriser la réussite de l’action du président de la République et du gouvernement pour les Français.

Déplacement de François Hollande: «la politique du président de la République, c’est de croire aux atouts de la France»

Interrogé sur le déplacement du président de la République à Dijon durant deux jours, le Premier secrétaire est revenu sur l’action gouvernementale et sur son rôle à la tête du Parti socialiste.

Le président de la République a fixé le cap d’une France plus robuste et plus juste, et moi j’appelle l’ensemble de la gauche à faire pack autour du président de la République.

Harlem Désir a également exprimé sa position sur la colère des salariés de Goodyear la semaine précédente. Bien que comprenant l’état d’esprit des salariés, il se refuse à accepter la violence, quelque soit le contexte, et rappelle donc la nécessité d’améliorer le dialogue social comme le prévoit la loi sur la sécurisation de l’emploi qui sera bientôt présentée devant le Parlement.

 

Mali: «réussir la transition démocratique et le développement»

Harlem Désir a rappelé l’importance de l’engagement de la France au Mali, notamment afin de tenter d’endiguer le terrorisme qui menace dans cette région. Il en a profité pour évoquer les raisons du voyage qu’il fera prochainement au Mali :

Je vais là-bas parce que maintenant, il faut réussir la transition démocratique et le développement, et donc être au côté de la société civile, il faut d’ores et déjà préparé l’après-guerre, préparer la construction de l’Etat, d’une réconciliation aussi entre le Sud et le Nord avec les populations Touaregs.

 

Le non-cumul des mandats dès 2014

Enfin, le Premier secrétaire a rappelé l’engagement du Parti socialiste à faire appliquer le non-cumul des mandats le plus tôt possible :

J’ai dit que je souhaitais que cette loi sur le non-cumul s’applique dès les prochains scrutins qui arrivent, ceux de 2014. Et je n’aurai de cesse d’essayer de convaincre mes amis, y compris les parlementaires, d’adopter une loi qui ait pour date 2014 pour l’application du non-cumul.