Actualités de la Fédération du Parti Socialiste Gersois

Le Président Macron continue de s’en prendre aux plus modestes

Pour Emmanuel Macron, il n’y a pas de petites économies, surtout quand il s’agit de les faire sur le dos des citoyens les plus modestes ! Un alinéa de la prochaine loi de finances prévoit en effet que les aides personnalisées au logement (APL) ne seront pas indexées en 2018 sur l’indice de révision des loyers. En clair, lorsque votre propriétaire augmentera votre loyer comme il le fait chaque année en appliquant l’indice de révision des loyers, vos APL ne seront pas augmentées en proportion ! Selon l’Insee, cet indice devrait augmenter de 1,8 % en 2018 ce qui aurait eu pour conséquence de faire augmenter les APL d’un peu plus de 4 euros par mois.

Les APL ont toujours été indexées sur l’indice de référence des loyers, sauf en 2012 sous Nicolas Sarkozy. Cette mesure de justice sociale avait été rétablie par François Hollande dès son arrivée au pouvoir. Ce gel des APL s’ajoute à la baisse de 5 euros décidée en octobre dernier. Les bénéficiaires d’APL vont donc perdre en moyenne 10 euros tous les mois.

Après l’avalanche de cadeaux fiscaux faits aux plus riches avec la suppression de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune, la suppression de l’exit tax, impôt créé pour lutter contre l’évasion fiscale et la création de la flat tax qui diminue l’imposition sur le capital, cette nouvelle mesquinerie opérée de manière sournoise au détriment des foyers les plus modestes est véritablement scandaleuse.