Actualités de la Fédération du Parti Socialiste Gersois

« Ma feuille de route tient en trois points »

Jeudi 28 mai, les militants du Parti socialiste ont majoritairement voté en faveur de Jean-Christophe Cambadélis afin de le renouveler à la tête du Parti socialiste.

Lors d’une conférence de presse ce vendredi 29 mai, le Premier secrétaire nouvellement élu a tout d’abord remercié les militants, qui ont permis un débat « de qualité et maîtrisé », tout comme les responsables des motions. À l’inverse de l’UMP lors de son dernier congrès, le Parti socialiste ne s’est pas « abîmé » lors de son débat interne !

Jean-Christophe Cambadélis a par la suite dévoilé sa feuille de route jusqu’au prochain Congrès : des objectifs ambitieux pour renouveler le Parti !

« Le renouveau des têtes, et dans les têtes ». Le Premier secrétaire souhaite promouvoir une «nouvelle génération » de responsables à la tête du Parti, une nouvelle génération qui devra à la fois répondre aux défis actuels, et « savoir revisiter les fondamentaux [du PS] ». « Le PS doit être en capacité de revisiter ses fondamentaux et être capable d’aborder le moment présent », a-t-il déclaré.

Ce renouveau se manifestera également au niveau de la direction du Parti, que Jean-Christophe Cambadélis veut « aux couleurs de la France, représentant des hommes et des femmes issu-e-s du terrain ».

« Les Français au coeur de notre combat ». Au delà des débats internes, ce sont bien les Français qui sont et resteront au coeur du combat des socialistes

« Réussir la fin du quinquennat ». Jean-Christophe Cambadélis a réaffirmé sa volonté que l’égalité soit au coeur de l’action du Gouvernement jusqu’à la fin du quinquennat. Il a également promu une nouvelle « alliance populaire » avec l’ensemble de la gauche et les écologistes. Cette alliance populaire prendra corps lors d’une grande convention nationale prévue en novembre 2016, qui « fixera le schéma directeur pour l’élection présidentielle ». Dans la même logique, le Premier secrétaire souhaite que la traditionnelle université d’été de La Rochelle soit « co-organisée » avec l’ensemble des forces de gauche et des écologistes, afin d’ « échanger » : « l’échange est nécessaire entre nos formations politiques ».

« Je ne veux pas d’un PS hors sol ». Pour un parti mobilisé jusqu’à 2017, quelques modifications d’ampleur ont donc été annoncées : le Bureau national aura désormais lieu le lundi et non le mardi afin que « le PS puisse parler avant que les décisions ne soient prises », et les responsables des fédérations, « engagés sur les régionales », intègreront le Secrétariat national. Les grands élus seront également mieux associés, car trop absents actuellement.

Enfin, Jean-Christophe Cambadélis s’est fixé un objectif : 500 000 militants d’ici 2017. « Il faut que nous touchions les sympathisants et que nous nous tournions vers l’élection présidentielle », a-t-il expliqué.