Actualités de la Fédération du Parti Socialiste Gersois

Martine Aubry : « la seule chose qui compte, c’est le vote »

Martine Aubry était ce mardi matin l’invitée de France Inter. La première secrétaire a réaffirmé l’essentiel dans cette campagne : «la question qui se pose aux Français, elle est simple», «à qui vous allez remettre les rênes de la France, qui va vous donner les solutions pour sortir de la crise, pour remettre la justice, c’est-à-dire créer des emplois, donner un avenir à vos enfants par l’éducation, vous permettre à nouveau d’avoir accès au logement, d’avoir accès aux soins».

«Diminuer le déficit d’emplois et de croissance»

il faut «relancer la politique industrielle et prendre des mesures immédiates, comme par exemple les contrats de génération, les emplois d’avenir pour les 150 000 jeunes qui viendront d’abord des quartiers, a dit François Hollande, pour pouvoir effectivement redonner du pouvoir d’achat». «Au lieu de ça le gouvernement fait plan d’austérité après plan d’austérité».

Drame de Toulouse, «des questions qui se posent»

«Il y a des questions qui se posent», a constaté la première secrétaire après le drame de Toulouse : «Comment se fait-il qu’un homme, revenant d’Afghanistan, ayant été condamné plusieurs fois, dont le frère est connu comme djihadiste, dont une voisine a porté plainte parce qu’il a essayé d’embrigader son fils, comment se fait-il qu’un homme a pu avoir un tel arsenal militaire (…) ? ».

L’important «est de pouvoir, avec sérieux, gérer notre pays, tout en créant des emplois, tout en étant plus juste dans la répartition des richesses»

Martine Aubry a conclu en rappellant les engagements de François Hollande : « mon premier acte ça sera de donner la retraite à 60 ans à ceux qui ont commencé à travailler tôt », « je mettrai une taxation à 75% pour ceux qui gagnent plus d’1 million d’euros. J’augmenterai les moyens de l’Education nationale, 60 000 postes, éducateurs, enseignants, psychologues », « Je ferai une grande réforme fiscale, une grande décentralisation, je rendrai l’indépendance à la justice, et aux médias ».

«Alors c’est cela dont nous devons parler dans les 4 semaines qui restent, et je crois que les Français se diront « il faut être sûr, il faut donner le maximum de poids au premier tour à François Hollande, pour qu’il ait le maximum au second, et qu’ensuite il ait le poids nécessaire pour changer la France ».» a-t-elle affirmé.

[iframe frameborder= »0″ width= »480″ height= »270″ src= »http://www.dailymotion.com/embed/video/xppolu » ]
Martine Aubry par franceinter

Parti socialiste