Deux semaines après l’horrible assassinat de Samuel Paty, professeur d’histoire et géographie à Conflans-Sainte-Honorine, l’attaque au couteau qui vient de faire trois morts à Nice est un nouvel acte barbare destiné à fissurer notre unité nationale.

Les promoteurs de la haine, ceux qui encouragent ces passages à l’acte odieux, ceux qui poussent les Français à se dresser les uns contre les autres, doivent être combattus et pourchassés sans relâche. Ce combat nécessaire, porté par une légitime colère, ne doit pas nous faire basculer à notre tour dans la haine de l’autre, car c’est le piège qui nous est tendu par ces fanatiques.

Les socialistes du Gers appellent tous les républicains à se dresser ensemble et à faire front contre leur ennemi commun que sont les extrémismes de tous bords. Les assassins de Conflans-Sainte-Honorine, de Nice ou d’ailleurs, ne pourront pas abattre la République laïque, ce modèle de société qui permet le vivre ensemble, dans le respect de nos convictions et de nos origines respectives, et auquel nous sommes viscéralement attachés.