Décès de notre camarade Jean Laborde

La fédération du Parti socialiste du Gers pleure la disparition de Jean Laborde. Ce militant de la première heure, passé par les rangs de la SFIO, fut une source d’inspiration pour de nombreux militants et de nombreux élus socialistes. Son sens de l’engagement et du sacrifice qui l’avait poussé à entrer en résistance contre l’occupant nazi, son courage exemplaire qui l’avait conduit à poursuivre le combat, alors même qu’il avait été grièvement blessé, sa fibre humaniste qui l’avait poussé à faire des études de médecine et à exercer pendant de longues années ce beau
métier consistant à soulager les douleurs des autres, sa discrétion naturelle et son sens aigu de l’intérêt général sont les facettes de cette personnalité hors du commun.

Les socialistes du Gers sont fiers d’avoir partagé leurs combats avec un homme ayant fait preuve, avec la plus admirable modestie, de tant de qualités humaines. La fédération du parti socialiste du Gers adresse ses condoléances attristées à sa famille et ses amis qui le pleurent.