C’est avec une grande tristesse que nous avons appris la disparition de notre ami Gilbert Sourbadère.

Érudit sans être pédant, Gilbert Sourbadère, entré au conseil municipal d’Auch en 1995, fut adjoint au maire en charge du développement culturel de 1998 à 2014.

Discret et toujours bienveillant, il avait ce talent inné de nous faire partager ses vastes connaissances historiques avec un naturel et une simplicité qu’il devait à un sens aiguë de la pédagogie.

Professeur d’histoire et géographie, il était également très investi dans la Société Archéologique et Historique du Gers où il apporta une contribution essentielle à la connaissance de certaines périodes de notre histoire locale.

Les dossiers qu’il a portés en tant qu’élu municipal à la culture auprès des maires avec qui il a travaillé : la restauration du patrimoine, Circa et la modernisation du Musée des Jacobins (devenu récemment Musée des Amériques–Auch) ont tous été menés à terme sous sa houlette.

Militant socialiste parce qu’humaniste et homme de progrès, Gilbert Sourbadère était une personnalité éminente de notre famille politique. J’adresse à son épouse, à ses enfants et petits-enfants, les condoléances attristées de tous les socialistes gersois.

 

Michaël Aurora
Premier secrétaire de la fédération du Gers
du Parti socialiste